En route pour devenir des déesses de l’eau : n’ayons plus peur du coaching!

Pour beaucoup d’entre nous qui ne sommes pas forcément encore au niveau d’envoyer du railey et du kiteloop à chaque bord, l’idée de faire une semaine de coaching peut sembler un peu hors de propos.

Est-ce que j’ai le niveau?  Est-ce que je ne vais pas être ridicule à côté des autres? Ca va être la honte… Bref pas trop la confiance là.  C’était à peu près mon état d’esprit  il y a quelques mois lorsque je me suis faite embarquer pour 1 semaine de coaching au Maroc.

photo 1(3)

Mais aujourd’hui  n’ayons pas peur des mots, ne doutez plus, foncez… EN AVANT GUINGAMP!

Partez sans hésitation en coaching, vous ne le regrettera pas au contraire vous gagnerez enfin cette confiance qu’il vous manque pour dire hautement et fièrement: OUI JE SAIS FAIRE DU KITE et OUI JE FAIS DES SAUTS!!!

Haaaaaa ça fait du bien, c’est pas grand-chose mais ça flatte l’égo!!

photo 1(4)

Les coachings il y en a beaucoup, bien sûr certains sont effectivement destinés à des kiteurs chevronnés, mais beaucoup d’autres sont à la portée des filles qui ne sont plus débutantes mais pas non plus avancées… intermédiaires en clair. Bon, il faut tout de même savoir gréer son aile (bien que j’ai  pu constater que ce n’était pas forcément le cas tout le monde, mais là pour le coup si on arrive pas à gréer son aile dans un coaching on passe pour une handicapée et il faudra sérieusement penser à reprendre deux petites heures de cours) et remonter au vent histoire de pouvoir revenir à son point départ. Le reste après c’est pas grave!

J’ai donc fait l’expérience au début du mois de juillet  de vivre  6 jours à Daklha en coaching avec Céline Rodenas: Championne de France freestyle en 2008 et dans le top 10 du PKRA en 2011.  J’étais autonome mais pas tout à fait au point sur les transitions, ne sachant pas faire de sauts (contrôlés ;-)) et surtout avec un manque de confiance en mes capacités. Malgré cela je ne me suis pas du tout sentie à la traine pendant le coaching et Céline m’a vraiment permise d’atteindre mes objectifs voir même plus!

Processed with VSCOcam with f2 preset

A raison de 2 séances de 2h par jour de coaching par jour plus un bonus d’une demi-heure de footing le matin sur la plage… contre le vent (l’horreuuuuuur), j’ai fini par envoyer mes premiers sauts: tout petits au début, des bébés sauts, mais bien honorables à la fin du stage, je passe enfin mes transitions sans faire tremper les fesses à chaque passage et je me paye même le luxe de réaliser une petite transition downloop qui fait plaiz ! J’ai aussi commencé à tenter le backroll que j’avoue ne pas encore rentrer.  Ce sera l’occasion d’un nouveau stage coaching!

De manière générale même si le coaching est abordable par beaucoup, il faut quand même se préparer physiquement parce que 4h de coaching par jour pendant 6 jours c’est énorme… j’ai eu beau aligner les séances de power scult, abdo express, CAF (cuisses – abdos – fessiers) et footing au Club Med Gym, j’avoue avoir fait l’école buissonnière une après-midi histoire d’aller faire causette avec Morphée.

Mais c’est aussi ça le coaching: apprendre à prendre conscience de ses limites aussi bien techniques que physiques car comme dans beaucoup de sports, le kite ne pardonne pas la faiblesse physique ou le manque de réactivité. Il faut toujours être capable aussi bien mentalement que physiquement de faire face à des situations dangereuses ou des situations d’urgence. En général, quand je commence à faire des petites fautes d’inattention (engendrant de gros crash) c’est qu’il est temps que je sorte de l’eau pour faire une petite pause.

L’efficacité d’un coaching repose à 100% sur le prof (faut aussi être de bonne volonté bien sûr) et son engagement vis à vis de ses élèves.  Je souhaiterais donc  faire un BIG UP à ma coach Céline. Si j’ai pu progresser c’est vraiment grâce à sa bonne humeur, sa présence, son soutien, sa motivation, ses explications fréquentes sur l’eau et ses débriefings vidéos de fin de journée. Et oui, entre l’image que l’on a de son soi sur l’eau (« ouaaai j’ai grave le style là… ») et la vérité, il y a un monde!!! Et ça fait pas forcément plaisir à voir! Heureusement, tous les soirs, après nous avoir filmés pendant nos 4h de coaching, Céline prenait le temps d’analyser avec chacun d’entre nous nos vidéos de la journée pour bien voir ce qui allait ou pas, mais  aussi  les vidéos de ses propres démonstrations pour que nous puissions  avoir un exemple réussi et donc s’imprégner de la bonne gestuelle. Méthode hautement efficace!

photo 2(2)

En conclusion, n’ayez pas peur du coaching, trouvez le vôtre (évidemment je ne peux que vous recommander les coaching by Céline Rodenas) et foncez! En plus malgré les crêpes marocaines du petit-déj (les Msmens) et les tajines du déjeuner ET diner, vous vous forgerez de bons abdos  et pourriez même perdre 1 ou 2 kilos au passage… Who rule the world??? GIRLS!!!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s