La Normandie vue par une parisienne…

« Si tu as vraiment envie de kiter, tu devrais aller à Houlgate, Deauville ou même Franceville ! »

Voici le discours que me tiennent tous les kiteurs que je croise lors de mes voyages… Rire jaune ! Non mais sérieusement, vous imaginez une parisienne se baignant dans de l’eau à 9°, sous les nuages et en plein mois de mars ?
Pourtant, le dernier week-end de mars, je regarde Windguru pour le spot d’Houlgate, et à ma grande surprise, Éole y est présent. Mon cœur commence à palpiter et une envie de naviguer incontrôlable m’envahie. Et là, ni une, ni deux, on part en covoiturage avec un ami de l’AKIF (Association de Kite de l’Ile de France).

Toujours pas de matériel, je dois donc louer. On fait un petit crochet chez Mathieu, le gérant de Zeph Control. Situé à Dives sur Mer, rue André Malraux, il faut être avisé pour trouver ce magasin, un peu caché on peut le dire. Décoration sympa, accueil chaleureux, ailes, board, combinaisons, c’est la caverne d’Alibaba du kiteur.

Une fois équipée, direction la Baie de Salnelle à Franceville , entre Cabourd et Caen. Parking un peu excentré du spot, on décide de s’arrêter ici afin d’être loin de la foule. Combinaison enfilée, chaussons mis, aile sur le dos, pompe et board en main, nous voilà enfin prêt à naviguer. Après 8-10 minutes de marche, à travers la boue, joie, on arrive sur la plage avec une magnifique étendue de mer flat, et surtout personne sur le spot !

Temps nuageux, eau froide, appréhension totale avant de mettre le premier pied dans l’eau. On se lance, et là, la magie du kite opère. On ne sent pas le froid, le vent nous porte, les premiers bords sont magiques, on retrouve rapidement nos sensations, et on profite de ces instants de bonheur.

Après près de 3 heures de navigation, la fraicheur de l’eau commence à sévir sur les extrémités, et la fatigue à se ressentir. Il est temps de sortir de l’eau, le vent face à nous, le froid nous envahit au plus profond de nous. On rentre en courant vers la voiture, traversant la fameuse boue qui perd tout son charme au retour.

Arrivée à la voiture, le moment le plus délicat arrive, il faut retirer sa combinaison sur le parking, dans le froid, mais je n’avais pas songé au fait qu’avec des mains congelées la manœuvre s’avère bien difficile ! Entre fou rire, et congélation partielle, on réussit à se remettre au chaud. Les garçons me conseillent de ne plus mettre de maillots sous ma combinaison pour faciliter le changement, c’est ce qu’ils font !

Dimanche, on retourne à Franceville mais sur la plage directement, plus accessible en voiture. Le soleil est présent, le froid est donc moins prenant. Un peu plus de monde que la veille sur l’eau, mais 2 heures de pur bonheur sur une mer flat, on tente des petits sauts, et on savoure chaque instant.
J’ai bêtement écouté les conseils de mes amis, et j’ai essayé la combinaison sans maillot, grosse erreur les filles, à ne surtout pas faire, car au moment de la retirer sur le parking, on n’a pas l’air maligne à ne pas savoir comment se déshabiller sans que tout le monde nous voit !

Les bons plans pour ce genre d’aventures

Le sac à combinaison, pour éviter le sable sur la combinaison

La serviette poncho, pour ne pas attraper la mort au moment de se changer

Le mauvais plan avec la combinaison

Ne pas mettre de maillot sous la combinaison

A seulement 2 heures de Paris, les spots de Normandie offrent donc une belle opportunité pour s’évader le temps d’un week-end pour tous les accros de mer.

Gare la plus proche : Caen

9 thoughts on “La Normandie vue par une parisienne…

  1. Il faut essayer maintenant de monter jusque dans le nord. Il y a vraiment de très bons spots et ça nous ferait plaisir de voir de nouvelles kiteuses !

  2. Franchement c’est le vrai spot pour parisiens!!!!! sinon pour vous il y a aussi lancieux… merci de ne pas venir noircir et pourrir nos spots!!!!(c de l’humour) mais il n’y a pas que franceville, mais il est vrai qu’il n’ai pas loin de la capitale….

    • Slt Sylvain! Le nord est encore plus proche que Franceville et la route est bcp plus fluide, quelle que soit l’heure. Toute la côte nord est effectivement gâtée en spots. Les parisiens sont partout, pas que à Franceville!

  3. Hi! Très sympa ton blog 😉
    Je viens à peine de terminer la confection de mon poncho girly que je lis ton post! Poncho Mystic ou Ion, tous deux noirs et tout le monde a le même… Pas fun et sans marquage, on les confond dans le coffre. D’où mon grey&pink à pompon!
    Sans maillot… un rêve de mec ça. C’est sûr, ça ne sert à pas grand chose, sauf pour les filles qui aiment être « soutenues » (un truc que les mecs ne comprendront pas).
    Peut-être à bientôt!

    PS: ‘suis la femme d’Alex (surgee d’akif)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s