Réaliser son rêve et vivre de sa passion, l’histoire de Nicolas Féraud !

En ce moment, je rencontre beaucoup de gens qui ont réalisé leur rêve, et franchement ça donne bien envie ! Ahhh si seulement…
Aujourd’hui, je vais vous compter l’histoire de Nicolas Feraud, qui a eu le courage de changer de vie pour réaliser son rêve et vivre sa passion, fonder la KiteAcademy. Les filles, si vous ne savez pas où aller pour kiter, envie de faire un coaching ou simplement peur de partir seule, cet article est pour vous !

Cet homme de 32 ans, ancien ingénieur, a commencé le kitesurf il y a plus de 9 ans. Comment beaucoup d’entre nous, le virus l’avait piqué et il pratiquait très souvent, dès qu’il le pouvait. Le destin l’a emmené en Espagne, à Alicante, pendant près de 2 ans, lui permettant d’aller naviguer très régulièrement. Suite à une opportunité professionnelle, Nicolas est allé en direction de Chartres, arpentant tous les spots du Nord, hiver comme été. Tout son budget, ses temps libres et ses loisirs étaient totalement dévoués au kite ! (On ne se reconnait pas du tout là-dedans dis donc ;))

Quelques années après, au Cap vert, Nicolas a fait la rencontre qui a changé sa vie, un moniteur de kite !

« Pas beaucoup d’argent, mais il travaille où il le désire, autant de temps qu’il veut, kitant 5 fois par semaine…dans les 10 secondes qui ont suivi cette conversation, mon choix était fait. Je suis rentré, j’ai posé ma démission et je suis parti en République Dominicaine pour passer mon diplôme IKO… »

Le début de son rêve a commencé… Une fois son diplôme en poche, il a traversé le monde à la recherche des différents spots de kite.

« J’ai beaucoup appris, travaillé, enseigné et surtout rencontré énormément de gens, c’est une expérience tellement enrichissante »

Après deux ans à voyager, son niveau en kite est devenu très bon, il s’est donc mis à la compétition en gardant toujours en tête que c’est du plaisir. Ses résultats sont d’ailleurs plutôt très bon 9ème  au championnat de France en 2010 et 5ème au KTA en 2012.

Les années passent et Nicolas se rend compte qu’il a déjà 32 ans, et qu’il faut désormais songer un peu plus à son avenir. Impossible de revenir à sa vie d’avant, il décide de mixer tout ce qu’il sait faire et surtout ce qu’il aime : faire du kite, l’enseigner, et voyager. En partager sa passion très simplement, Nicolas s’est rendu compte qu’il rendait les gens heureux.

« A chaque destination où je me rendais, c’était toujours pareil: en sortant de l’eau après une session, les vacancier (ou les locaux d’ailleurs), sachant que j’étais moniteur, venaient me demander conseil pour arriver à faire tel ou tel figure, comment apprendre, etc. Et le peu que je donnais fonctionnait. »

Une idée lui est donc apparue, faire des stages de progression en coaching intensif dans les plus beaux spots du monde, lui permettant ainsi d’assouvir sa passion.

« Quel que soit le niveau, la progression, le bonheur est toujours le même sur le visage des élèves et il se partage vraiment facilement. Que ce soit la première remonté au vent, le premier saut, ou alors à l’autre extrême les premiers handle pass, c’est la même joie qui se partage sur l’eau! »

C’est ainsi qu’est né la KITEACADEMY 

Pour le moment 6 destinations choisies, ce sont les coups de cœur de Nicolas (soma bay, kalpitiya, uruau, paje, pranburi, coche). Son idée est de rester sur une offre très personnelle, autant au niveau du coaching, que de l’ambiance du groupe, que du spot.

« Je n’enverrai jamais un groupe sur un spot que je n’approuve pas, ou lors d’une saison ne correspondant pas. »

Les tarifs proposés sont avantageux : entre 700 et 800 euros la semaine avec logement, transfert aéroport, coaching, repas, kite trips, excursions etc…

« Le but est de faire grandir KiteAcademy, sans jamais perdre ce qui rend l’offre unique en France: le coté perso, familiale, l’ambiance… »

Bravo Nicolas, c’est une super idée et je suis certaine que tu vas aller loin !

Pour ceux qui ont envie de rêver un peu, voici les points forts des spots choisis par Nico.

Kalpitiya au Sri lanka : les gens, le pays, les paysages, les spots (nombreux et de qualité) et un vent non stop font qu’on ne peut que vivre une expérience unique.

Uruau au Brésil : La Mecque du kite d’après Nicolas. Le vent y souffle non stop aussi (idem sri lanka) de grande qualité et constant.

Zanzibar : Spot magnifique, du vent constant, l’eau bleu turquoise, la foret, c’est un coin de paradis.

Pranburi en Thailande : D’après Nicolas, c’est un des seuls endroits en Thaïlande sans touriste, avec beaucoup de sérénité, de calme, de bonheur: Les gens y sont incroyables. Le vent est un thermique, donc présent que l’après-midi (et malheureusement de temps en temps pas très fort). Le stage est donc un mix de wake et de kite.

Coche, Vénézuela : Vent et spot parfait, offshore, plat, aucun obstacle, pas grand monde, et rien d’autre. Il n’y a que les kiteurs, et les locaux le week ends (pas tres nombreux).

Soma bay, en Egypte: Facile d’accés et venteux et le spot est magnifique.

<div data-href= »https://www.facebook.com/pages/Kite-for-Girls &raquo; data-num-posts= »2″ data-width= »470″></div>

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s