Première fois, toute toute première fois…

Les premières fois nous marquent et nous touchent pour toujours ! Entre fous rires, crises de nerfs, galères, et découverte de passion, la première fois est ce qui détermine notre route, on ne l’oublie jamais.

Voici le récit de Véro, qui nous raconte avec humour sa première fois, qui nous rappelle étrangement la notre !

Ma première fois,
J’étais dans ma phase : qui suis je ? ou vais je ? A fond dans le boulot, ok et puis ?
Les enfants sont grands, et la petite dernière en a marre de m’ avoir sur le dos…
Les vacances ? Petite échappatoire du quotidien, et avec une bonne nouvelle pour l’été : le budget ! On passe de 7 à 3 à la maison ! A nous le club med hehe !

Gregolimano et son académie de wake board ! Un sport fun qui, du rang de ménagère m’élève à celui de sportive branchée… De nouveaux amis qu’on ne quitte plus… Yeah une nouvelle vie

L’été suivant : et bien le club bien sur….  djerba ! Quoi  ????? Oh non !!!!!y a pas de wake !!!!!
Mon copain commence à paniquer en pensant que je deviens une maniaque du wake, et à peur que je l’impose pour toutes nos vacances ! Finalement nos potes (rencontrés l’an dernier à grego mais qu’on ne quitte plus) me rassure en me disant que je pourrais essayer le kite, persuadés que ce sport est fait pour moi ! Hum hum je suis légèrement sceptique !
Je file sur le net : il a dit quoi déjà ? Sky surf ? Kitesurf ? Je regarde les vidéos sur Youtube…. Oula panique !!! Ils ont cru que j’étais une warrior ou bien ? C’est ça de donner l’image d’une sportive branchée, les gens nous sur estiment après… Pfff.

Une fois sur place je ne fais plus la maligne, je ne suis pas rassurée… Mais je ne montre rien !!! Je tente de faire la fille à fond, trop contente et qui n’a peur de rien !

Jour 1 :
Ça commence par le cerf volant…… Quand je disais que ce n’était pas gagné l’affaire. En fille du sud élevée sur les galets, sans espace et sans vent, j’ai déjà croisé ces engins exotique sans  jamais avoir tenté d’en apprivoiser un ! c’est la cata je sens que j’agace le mono qui doit sans cesse remettre le cerf volant en place… Il fait chaud, les yeux me brulent, parce que bien sur le cerf volant est face au soleil, la nuque est endolorie à force de suivre l’évolution de ce truc ! En plus il fait que tomber…. Le mono est longuement retenu avec un autre groupe  : je ramasse tout,  m’approche de lui et lui assure que « j’ai pigé un truc » je maitrise super, on peut y aller…..
Le mono, avec son charmant accent tunisien : ben tou rovien domain et  domain tou fait la nage  tracté… J’adore cet accent, trop drôle….

Jour 2 
En bikini (celui qui ne fait pas trop de marque parce qu’il reste des traces de la séance de cerf volant !)
Bref, je ne savais pas pour les boardshort, les lycras, tout ça, je pensais que c’était réservé aux peaux blanches, moi je suis plutôt très mate, je ne connais pas les coups de soleil, donc…..
On attaque la nage tracté !
Les fenêtres de vent ? Pfff j’ai jamais eu le sens de l’orientation mais je suis sure que je vais  sentir le truc….
Que dire de mes premières nages tractées ? Difficiles ? Laxatives ? …….
Humiliantes est le bon terme ! Premier bord : A poil direct !! Et le mono qui cri avec un fort accent tunisien : lâche la barrrrrre!!!
Suis à poil mais je n’ose pas lâcher l’aile parce qu’il y a 15 millions de personnes autour :  mais cassez vous !! Vous venez trop près !! Partez !!!! je maitrise pas (maman j’ai peur)
Moi, au mono: prenez l’aile, viiiiite,  excusez moi il faut que je mette un short et un TEE shirt
Le mono : C’est pas grrrrrave madmoizelllle on a l’habitude c’est pas krrave pas d’ploblème… Très souriant le garçon !
Moi : ben si, comment dire, c’est un grave problème pour moi…. et je pense que c’est un problème pour mon mari aussi….
Un peu coquin les tunisiens….
Des tasses et des tasses d’eau salée… ‘Tain c’est violent ce truc…..
Mais je regarde avec envie, évoluer avec grace, un peu plus loin, ceux que je considérais à l’époque comme des experts… Pourvu que j’y arrive !!!!
Tout le monde y arrive : mon mec, les autres stagiaires…mais pas moi grrr !

Jour 3 :
Une chance le mono est étourdi (ou il veut me garder dans son groupe pour continuer à se marrer de moi…. Hum hum)) il me met comme aux autres (qui eux maitrisaient la nage tractée) une planche aux pieds et zou on y va !!!
Avec 3 phrases  :

LAAAAACHHE TA BARRRRRE
AGGGRRRRRESSSSIF A DROITE
AGGGRRRRRESSSSIF A GAUCHE
FAIS DES HOUITTES

Et là : révélation : je suis folle de ce sport… J’en rêve, je fais des houitte (8) dans mon lit… Je suis la star de mes rêves….
C’est tout ce qu’il y a à retenir, enfin, c’est tout ce que j’en ai retenu….
Je n’ai pas vraiment appris à naviguer à Djerba, mais j’ai contracté le V.K.A (virus du kitesurfeur addict) en rentrant : direction l’almanarre et à bloc pour apprendre, même l’hiver… Depuis, toutes nos vacances sont orientées mini 2 x par an,  je suis une droguée du kite, je fais partie de la secte ! Mon mec qui n’a pourtant pas accroché a capitulé….
Et pour tout ceux qui pense que c’est un saint homme il faut se dire qu’il vit chaque jour avec une femme épanouie…. Mieux qu’une femme aigrie non ??

C’était ma première fois et c’était en 2007

Si vous aussi vous désirez nous raconter votre première fois, contactez nous !

2 thoughts on “Première fois, toute toute première fois…

  1. J’ai l’impression quand je te lis, surtout la dernière partie (oui, me suis pas retrouvé à poile moi :D), de me revoir lorsque j’ai commencé le kite, cette façon d’en rêver la nuit et d’être accroc avant même d’arriver à bien tirer mes bords…

    Bref, très beau récit !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s