Le board bag ou le casse tête chinois !

Que celles qui n’ont jamais eu de problèmes de valises se fassent connaitre !

Avant des vacances ou un week-end, arrive toujours le moment tant redouté de faire sa valise ! Les sacs sont toujours trop petits, on ne sait pas vraiment quoi choisir alors on prend toute notre armoire, on angoisse à l’idée de dépasser les 20 kilos, alors y ajouter tout le matériel de kite, ce n’est pas gagné.

Avec 2 ailes de kite, une planche, une pompe, des lignes, une barre, un harnais, une combinaison et des chaussons, on alourdit considérablement notre sac, mais surtout ça ne rentre plus dans nos petites valises. Le casse tête chinois commence.

Première étape : investir dans un board bag. Direction Le spot dans le 15ème pour retrouver les bons conseils des vendeurs toujours aussi sympathiques. Au lieu d’y passer 10 minutes, on y passe 3 heures à refaire le monde de la glisse. Ils proposent des sacs entre 90€ et 200€. Ce n’est ni un Darel, ni un Vuitton, sans cuir, ni accessoires ou colories féminines, je ne suis donc pas ravie de dépenser des sous là dedans, mais bon il faut ce qu’il faut pour kiter. Finalement, sur les bons conseils des vendeurs, j’opte pour un sac Ion 140 cm avec roulettes (indispensable) et là les hostilités commencent . Trop contente en voyant la taille du sac qui semble énorme, je pense pouvoir y mettre ma vie…mais en fait pas du tout ! Une fois tout le matériel de kite mis, plus de place pour mes affaires, le drame. Pour le moment, je suis obligée de mettre une aile sur le dos et d’avoir une garde robe trés limitée. C’est pas comme ça que je mettrais un terme au Cruella Style !

Seconde étape : investir dans un sac de compression. Un quoi??? Un peu étrange de nous proposer de compresser nos ailes… Mais après analyse et réflexion, c’est une bénédiction pour nous aider à prendre plus de petites robes 🙂 Pour faire simple, cela permet de compresser nos ailes sans les abîmer ou les déformer afin de gagner de la place dans le sac. Dakine en propose à 19 €, donc plutôt accessible.

Étapes 1 et 2 terminées, il est temps de passer à l’étape 3 : l’empactage ! Si vous êtes bonnes à Tétris, vous serez une experte en board bag. L’idée est de tout faire rentrer et de tenter d’avoir de quoi nous faire une beauté.

Pour le départ, un peu (beaucoup) excitée par l’idée d’aller dans l’eau, on ne remarque ni le poids du sac, ni sa taille, ni son encombrement (dans le train c’est sympa), on fonce et on devient une superwoman le temps du trajet.

Au moment du retour par contre, c’est la cata ! On range son aile encore mouillée et sablée car notre train doit partir, on court, on met tout en tas, le sac goutte, mouille toutes nos affaires, s’alourdit de 10 kilos (au moins), mais en plus on a plus de force après la journée de navigation alors impossible de porter son sac, et bizarrement les garçons sont beaucoup moins charmants quand il s’agit de nous aider à soulever notre masse (beaucoup pensent qu’on trimballe un cadavre, quelle idée) !

Résultat, on arrive chez nous, on ouvre notre sac, du sable et de l’eau partout, c’est l’apocalypse dans la maison.

Petit astuce, avoir un sac imperméable pour ranger ses affaires et les épargner de la tornade. Pour le reste, à quand le board bag spéciale femme avec des compartiments imperméables pour ranger les produits de beauté, et ses habits de façon simple et logique, (compartiments sous vêtement, tee shirt, pantalon et pull séparés pour tout retrouver rapidement), avec un petit miroir (pour le ravalement de façade après la navigation) ?

Verdict, pour voyager léger, faites du kite 😉

3 thoughts on “Le board bag ou le casse tête chinois !

  1. Hello!
    J’utilise beaucoup les grands sacs de congélation (6Litres) pour « compartimenter », protéger les chargeurs, câbles et autres petits appareils, et surtout pour les bouteilles de savon liquide qui risquent de s’ouvrir! Ça fait aussi office de sac de compression pour nos vêtements (si on est pas regardant sur le froissement). Si vous faites un tour chez IKEA un jour, achetez ça au rayon vaisselle, c’est bien moins cher qu’au supermarché.
    Sinon, lors des achats des ailes neuves, je garde les sacs transparents hermétiques XXL (comme un grand Ziploc) dans lesquels elles sont emballées: hyper pratique pour séparer les affaires sèches dans le boardbag! Et pour autres rangement dans nos placards.

    Mais c’est clair, défaire sa valise c’est fastidieux; défaire son boardbag, il faut du courage! Et la scène ressemble bien à une scène de crime avec du sable partout à la place du sang!

    +++

  2. hey la miss,

    investi dans un sac de compression à vide d’air. Avec ça tu peux mettre toutes tes affaires y compris ton poncho super sexy décolleté dans le dos, combi rose, shorty adapté & co et ça te fait une galette sous vide. Dans un 135 north, je case facilement une aile 11m + tous le matos board y compris (fait gaffe aux ailerons dans le board bag ça te le trou (renforce avec du scotch armé l’intérieur ou les ailerons frottent) et il reste maxi place. Je pourrais caser une aile en plus mais pour les covoit je la prends sur le dos pour éviter de trop faire galerer ceux qui ont des voitures.

    En gros: Sac de compression sous vide, 29e par trois livré avec embout pour ta pompe (X3 compression bag) et tu seras déjà mieux armée pour les déplacements. Tu peux aussi mettre les ailes sous vide, ça marche nickel et te permets de prendre 3 ailes avec toi dans le board bag. Seul soucis au final … ton board bag pèse une tonne et tu ne peux plus le lever 🙂

    +++

  3. Et si tu commandais un poncho rose en microfibres à Na² ? Beaucoup moins encombrant que l’éponge et sèche vite! hi hi hi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s