Être une femme de kiteur : opportunité ou corvée

Les kiteurs sont légèrement obsessionnels, et encore je pèse mes mots. On est tous complètement accro à ce sport. Un moment de libre, un brin d’air, de l’eau, on ne pense qu’à notre prochaine session, et on en parle beaucoup, bref pour les non kiteurs c’est un enfer ! Mais que faire quand son petit copain est un fanatique de Kite ? Il n’y a pas 50 solutions, soit on s’y met, soit on l’accepte (et ça peut vite devenir une corvée). Ok, votre mec est addict, vous savez que les vacances transat c’est fini pour vous, que désormais vous choisirez vos destinations en fonction de windguru (le nouveau dieu de votre moitié), et qu’il partira en vadrouille tous les week ends. Mais ne devriez vous pas le prendre positivement ?

Peur de commencer, pas envie de boire la tasse, flemme de gonfler son aile, pression de son chéri qui navigue 18 heures non stop (on ne veut pas passer pour une godiche à rester qu’une heure dans l’eau), peur des accidents, manque d’envie de ressembler à un bonhomme en néoprène ultra sexy (ou pas) ou à Cruella pour l’after session, si on cherche des excuses pour rester au bord de la plage et uniquement prendre en photo son chéri, on peut en trouver des millions.

Les filles, on respire un grand coup, on redescend sur terre et on relativise. L’essentiel ce n’est pas de faire un maximum d’heures, le saut le plus impressionnant, la gamelle la plus grosse, mais de prendre du plaisir ! Le combat de coq que les garçons se lancent n’est pas une obligation, mais plus un moyen de rigoler, alors pas de honte à faire des petites navigations, des bébés sauts, on veut juste avoir des moments de bonheur simple.

Ni une, ni deux, gooo !!! On investit dans un beau poncho (rose à ponpom pour être au top), une combinaison bien épaisse pour ne pas avoir froid dans l’eau, on sort son plus beau sourire, et on se lance !!! Eole deviendra vite votre meilleur ami, vous comprendrez toutes les discussions tournant autour du kite, et vous partagerez un peu plus de temps avec votre homme 😉

Et en plus de ces moments fabuleux, être une femme de kiteur offre aussi trois opportunités qu’il ne faut pas oublier :

  1. Vous aurez un professeur particulier
  2. Vous découvrirez un nouveau sport (ou deviendrez un peu sportive) qui vous sculptera un corps de rêve (ou pas)
  3. Votre chéri sera tellement heureux qu’il pourra investir pour vous offrir du matériel (et vu le prix, c’est un très beau cadeau, presque mieux qu’un bijou)

Alors les filles, pour vous, corvée ou opportunité ?

5 thoughts on “Être une femme de kiteur : opportunité ou corvée

    • Pour mon homme, j’ai l’impression qu’il n’y a que le kite……Et je fais pas le poid…Je suis pas aussi fun….

  1. Pour moi aussi c’est une corvée….Un sport commun on en avait déjà un le snow…..Et il peut toujours attendre que je commence le kite……Le vent et l’eau ne sont pas mes éléments préférés…….et puis je suis déjà sportive!!!!….J’ai pas besoin du kite pour me tenir en forme……Mais j’ai besoin de mon homme pour etre heureuse…….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s