Dakhla – Des voyages, des rencontres et des rêves – épisode 3

Mathieu Héliot, un kiteur presque pro, ancien professeur IKO, passionné de sports et de voyages, nous raconte sa vision de mon coin de paradis Dakhla, spécialement pour vous mesdames. Il est équipé d’une Zeeko rose, combinaison jaune, au top du style, mais impressionne dés qu’il navigue devant nous. Et pourtant, même quand le vent n’est pas présent, il sait trouver du positif et nous rappelle que l’essentiel en kite, c’est le voyage, les rencontres et les rêves !

« Le kitesurf est un sport fabuleux mais qui peut être aussi très frustrant lorsque les conditions ne sont pas réunies. C’est pourquoi le kitesurfeur consacre exclusivement ses vacances à des destinations ventées. Sauf que même le spot ayant les meilleures statistiques de vent peut parfois lui réserver des surprises ! Et oui, 2 semaines de pétole à Dakhla en pleine saison des alisées, ça arrive !
Vous verrez toujours ceux qui essayent malgré tout de tirer des bords dans 12 noeuds avec un longboard et une aile de 14m… Mais quand il n’y a pas de vent, il faut s’y résigner ! Alors mesdames, c’est là que votre sensibilité intervient : pour celles qui ont emmené leur chéri dans leur boardbag, à vous de le convaincre que, quelque part, c’est une bonne chose ! Les trips kitesurf nous amènent souvent dans des endroits fabuleux, à la faune et flore riches, et des paysages bien différents de nos contrés françaises. Alors soyez « positives » quoiqu’il en soit, car après tout vous êtes en vacances !

Dakhla est un bon exemple, destination pour laquelle j’ai très souvent eu comme echo « c’est génial, mais quand il n’y a pas de vent, il n’y a rien à faire… ». Et bien non ! L’ambiance chaleureuse de l’auberge des Nomades permet de profiter de bonnes compagnies autre que celle de sa nouvelle aile de kite. Discutez avec des personnes d’autres horizons, savourez les délicieux plats élaborés par les cuistos de l’auberge, profitez de bons moments auprès de nouvelles rencontres… De plus, une journée farniente ne fera pas de mal à vos (gros) muscles ; vous serez alors plus performante pour votre prochain Blind Judge lors de la session suivante !
Vous pouvez aussi agrémenter votre journée pétole d’une petite séance de natation ou de snorkeling afin d’essayer d’apercevoir les dauphins qui remontent souvent la lagune. Pour les sportives d’entre vous, sachez que le Maroc est une excellente destination pour le surf. En effet, Dakhla est moins connu pour l’océan mais pourtant, il est à côté ! A 30 minutes de marche à travers le désert depuis le camp (bouteille d’eau obligatoire!), une belle droite déroule au spot de la pointe d’Or. De plus, la mise à l’eau y est assez simple. Il existe aussi un spot à l’entrée de la ville de Dakhla, mais il faut prendre un taxi. Quoiqu’il en soit, rien de telle qu’une session de surf matinale, puis retour au camp pour un délicieux couscous, et pour finir une petite sieste après un bon thé marocain !
Enfin, ayez la curiosité de faire un tour à la ville de Dakhla. Certes, elle est petite, mais c’est la moindre des choses que de s’intéresser à la culture locale.
En définitive, voyez le kite comme un prétexte pour voyager et non l’inverse ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s